Einzelansicht News Startseite

ADAC Saarland Classic Cup: Une sortie de deux jours avec des points culturels forts est prévue pour la finale

Suite aux cinq sorties de voitures anciennes à travers la Sarre, la finale de l’ASCC aura lieu lors des traditionnelles journées Oldtimer de l’ADAC de la Sarre les 14 et 15 octobre au Linslerhof à Überherrn. A cette occasion, les participants franchiront la frontière pour découvrir de manière agréable une région française en traversant des localités typiques particulièrement charmantes.strong>


L’évènement principal de l'ADAC Saarland Classic Cup est de nouveau la sortie de 2 jours dans le cadre des journées Oldtimer de l’ADAC de la Sarre „Rund um den Linslerhof“ à Überherrn. Le départ et l’arrivée des deux étapes auront lieu à partir de la propriété à Überherrn. Samedi, une sortie d’environ 140 kilomètres est programmée en France. Dimanche, les participants effectueront une étape nettement plus courte de 60 kilomètres en Sarre avec pour thème l’exploitation du charbon et sa longue tradition.

L'étape de samedi se déroulera en France

La première étape traversera d’abord la région du Warndt parée de ses couleurs automnales en ce mois d’octobre puis, en passant la frontière franco-allemande mènera jusqu'à Sarreguemines. Pour l’occasion, la traditionnelle place du marché de l’Hôtel de ville sera transformée en parking pour Oldtimer d’où les participants traverseront à pied le pont suspendu de la Sarre pour rejoindre ainsi le local du Club de Boule où le repas de midi leur sera servi. Le Musée de la Faïence situé au centre-ville ouvrira exceptionnellement ses portes pour permettre aux participants de découvrir les riches collections de céramiques de la faïencerie de Sarreguemines.

Après la pause le circuit des Oldtimer reprendra agréablement vers le deuxième arrêt qui mènera à Hambach où un exercice d'habileté permettra de varier les divertissements. La suite du parcours les conduira à Heckenransbach, petit village français, où une nouvelle épreuve attendra les participants. Ensuite, il faudra déjà se mettre sur le chemin du retour en passant par Hilsprich, Rémering-les-Puttelange, Saint-Avold puis Creutzwald et repasser la frontière pour retourner au Linslerhof à Überherrn.

Dimanche le thème portera sur l'histoire de l'industrie minière
Après les belles découvertes françaises, les organisateurs ont programmé pour le dimanche, un volet sur l'histoire de l’exploitation du charbon en Sarre pour les participants de la Classic Cup. L'itinéraire traversera tout d’abord le Saargau vers Rehlingen-Siersburg en passant par Beckingen vers la firme Silvanus à Reimsbach où il y aura une pause café. Ensuite les Oldtimer poursuivront par Körprich en direction de Hoxberg puis par Saarwellingen pour arriver à Ensdorf.

A cet endroit, la "RAG-Repräsentanz an der Saar" ouvrira ses portes aux participants. "Cet intéressant bâtiment présente non seulement l'histoire de l’exploitation du charbon en Sarre, mais informe le visiteur aussi sur les solutions de l’après-minier", explique le directeur des sorties Frank Heinrich. " Sur le sommet du plus grand terril de la Sarre, baptisé Duhamel se trouve à présent un autre symbole : le Saarpolygon. Ce géant d’acier culmine à 30 mètres, on peut y monter et profiter d’une vue imprenable sur toute la vallée ", ajoute-t-il encore.

Une petite collation sera servie aux équipages dans la "Kaffeeküch", l'ancienne cantine de la mine. Pour les participants intéressés il y a en plus la possibilité de visiter le chevalement sur le carreau de mine. Après cette pause chargée d'histoire, cette dernière étape passera par Wadgassen pour retourner au Linslerhof où, en attendant la remise des prix, les participants pourront encore profiter d’un programme varié dans une ambiance musicale, d’une exposition artistique et d’activités diverses des Oldtimer. "Les nombreux amoureux des véhicules anciens viennent, soit seul, en groupe ou même avec leur club au complet aux journées Oldtimer de l’ADAC. Les années précédentes, les prairies du domaine ont accueilli jusqu’à plus de 1000 voitures et motos de collection ", relate le directeur de l’organisation Rainer Bastuck.